Boutique, Divers

Une page se tourne… Au revoir!

Après 5 ans d’une aventure couturesque et artistique, le Royaume de Physalis ferme bientôt ses portes.
 
Cette décision difficile n’est pas prise avec gaieté de cœur mais la page de cette histoire doit se tourner et se terminer.
 
C’est avec grand plaisir que j’ai pu partager avec vous ma passion et que j’ai pu laisser mon esprit et mes mains créer pour vous des produits uniques et originaux.
 
MERCI à celles et ceux qui ont été présents avec moi dès le début de cette épopée.
 
MERCI à toutes les personnes qui m’ont soutenue en achetant les fruits de mon travail, en partageant et en contribuant à faire connaitre mon entreprise.
 
MERCI à vous qui avez lu, suivi et échangé avec moi régulièrement, sur les réseaux sociaux, le blog et les marchés.
 
La boutique sera ouverte jusqu’à fin janvier 2019, afin que nous puissions finir ensemble l’année et que vous puissiez offrir ou vous faire offrir, des produits Physalis pour les fêtes de fin d’année :-).
 
Merci de partager ce statut, afin de m’aider à vider la boutique! Des codes promotionnels sont actuellement valables sur la boutique :
 
Du matériel créatif est à vendre, ainsi que des créations réalisées pour moi seront bientôt disponibles à la vente. Des photos seront publiées sur la page facebook.
 
Le blog ne sera plus alimenté, il reste toujours ouvert, mais je ne prévois pas de publier de nouveaux articles.
 
MERCI encore pour cette fabuleuse aventure, vous me manquerez!
fermeture
Publicités
Couture, Idées-Astuces, Récup

On joue ! – Bricolage pour jouer avec Bébé

Les journées de Bébé sont remplies de découvertes et de jeux dans la maison et à l’extérieur. Par moment, il faut trouver de nouvelles activités quand on a fait le tour de certaines! Et puis, lorsque j’ai un peu de temps, j’apprécie de lui confectionner de petites choses pour pouvoir m’amuser avec lui.

coussin éducatif et mémory

  • Il y a presque un an maintenant que je lui ai préparé des bouteilles sensorielles. J’ai pris des bouteilles échantillons que j’avais reçu pour sa naissance, ainsi que des perles, des paillettes, des haricots secs, du riz, de l’eau… le tout fermé avec de la colle. Bébé joue encore avec maintenant!

bouteilles jeu.JPG

  • J’ai repris une poupée que j’avais étant plus jeune, pour lui donner, et j’ai préparé un petit lit avec matelas, oreiller et drap. Pour le moment, il préfère donner à manger à la poupée que la coucher!

lit poupée

  • J’ai utilisé ce que j’avais sous la main pour préparer une boite à forme, avec une boite de lait, des crayons, des pinces à linge, des bouchons et de vieilles cartes type cartes de fidélité.

boite à forme

  • Quand nous étions petites, ma sœur et moi, nous avions des jeux loto avec des motifs d’animaux, de fleurs… avec lesquels nous jouions souvent. Je me rappelle avoir apprécié les manipuler! Je suis partie de cette idée de loto/mémoire pour créer le même genre de jeu pour Bébé, avec des chutes de tissus qu’il me restait d’une couverture pour bébé (que vous pouvez voir ici). J’ai utilisé du carton, du papier, le fameux tissus et du masking tape pour faire ce petit jeu qui permet d’associer des images entre elles.

loto animaux tissu

loto animaux foret

lot animaux

Bébé n’a pas encore testé le loto animaux, je ne lui propose pas toutes les nouvelles activités en même temps…

J’essaie d‘échelonner et de lui présenter un nouveau jeu quand il se lasse d’un autre. Lorsque nous pouvons sortir découvrir le jardin et les animaux de la maison, de nouvelles activités sont possibles : nourrir les volailles, les chats, les lapins, brosser les poneys en visite chez nous, jouer avec la terre, une gamelle d’eau, des cailloux, imiter maman qui plante, sentir les plantes aromatiques, cueillir des pissenlits…

Et vous, quelles sont les activités préférées de votre/vos bébé(s)?

 

 

 

 

Cuisine

Semoule au lait d’amande et biscuits à l’okara – recette végétalienne

Cette semaine, j’avais envie d’un petit plaisir sucré. J’y pensais depuis déjà quelques temps et à force j’en avais l’eau à la bouche. Alors je nous ai préparé de la semoule au lait. Mais attention, pas avec n’importe quel lait, avec du lait d’amandes fait maison!

Une fois le lait préparé et le dessert sucré versé dans des petits pots, il me restait le broyat d’amandes, appelé Okara. Ce mélange d’amandes concassées un peu humide peut être utilisé dans de nombreuses recettes sucrées ou salées, mais la plus part du temps, je ne l’utilise que pour faire une série de biscuits.

biscuit et semoule lait amande choco

La première fois que j’ai réalisé mon lait d’amande, j’ai cherché un peu partout une recette pour cuisiner l’okara afin de ne pas le perdre, et j’ai découvert les cookies au chocolat et okara de noisettes d’Adeline, du site, une pipelette en cuisine.

Nous avons adoré et nous avons fini par ne faire que cette recette lorsque nous obtenions de l’okara. Au fil de la cuisine, j‘ai modifié la recette pour finalement ne plus mettre de chocolat ni de noisettes, mais juste de l’avoine. Il m’arrive quand même par moment d’y réintégrer des pépites de chocolat lorsque l’envie m’en prend!

Recette : Semoule au lait d’amande, avec ou sans cacao

Ingrédients 

  • 1 L de lait d’amande fait maison *
  • 100 g de semoule fine
  • 4 à 6 cuillères à soupe de sucre blond (selon si vous souhaitez plus ou moins sucré)
  • facultatif : cacao en poudre.

* La veille, mettre à tremper environ 100 g d’amandes dans 1 litre d’eau.  Le jour même, égoutter les amandes, les rincer et les mixer avec 1 L d’eau. Filtrer pour obenir 1 L de lait et de l’okara, le broyat d’amande.

Préparation

  • Dans une casserole, versez le lait d’amande, la semoule et le sucre.
  • Faites chauffer à feu moyen tout en remuant.
  • Vérifiez la cuisson 10 min après ébullition. Continuez encore quelques minutes la cuisson si besoin.
  • Si vous souhaitez mettre du chocolat en poudre, versez le chocolat à la fin de la cuisson, mélanger bien. Dans mon cas, je mets 2 à 3 cuillères à soupe pour la moitié du mélange, afin d’avoir des pots natures et des pots au chocolat. 
  • Laissez refroidir avant de mettre au réfrigérateur.
  • Consommez bien froid.

 

Recette pour les biscuits à l’okara d’amande et à l’avoine.

biscuit okara amande avoine

Ingrédients 

  • Environ 100 g d’okara d’amande
  • 100 g de farine
  • 120 g de flocons d’avoine
  • 100 g de sucre
  • du bicarbonate de soude
  • 50 ml d’huile (dans mon cas, de l’huile d’olive)

Préparation

  • Préchauffez le four à 180 °C, thermostat 6.
  • Mélangez l’okara, la farine, le sucre et le bicarbonate de soude. 
  • Ajoutez l’huile, mélanger de nouveau.
  • Ajoutez l’avoine au mélange.
  • Préparez une plaque de cuisson. Formez des boules à la main, aplatissez les bien sur la plaque.
  • Laissez cuire 10-15 min.
  • Retirez du four et posez vos biscuits sur une grille pour qu’ils refroidissent.

Astuces 

  • Si vous souhaitez des biscuits moelleux, optez pour un temps de cuisson un peu plus court.
  • Si les biscuits, une fois refroidis ne sont pas assez craquants pour vous, vous pouvez les repasser au four, à l’envers, une dizaine de minutes.
  • Ils se gardent une à deux semaine sans problème, si vous n’avez pas tout mangé avant!

Bon appétit!

 

Sur les photos, une jolie serviette réalisée dans du tissus de récupération. Retrouvez les serviettes de table disponibles dans la boutique, ici!

 

 

 

Cuisine

Tarte aux fanes de radis et feuilles de blettes – recette végétarienne sans lactose

La semaine dernière, notre producteur de légumes ouvrait sa boutique, c’était l’occasion pour nous d’aller chercher des radis et salades, en attendant que les nôtres soient consommables. J’en ai profité pour acheter des blettes, légume que je consomme très rarement. 

Après avoir cuisiné et consommé radis et cotes de blettes, il me restait les feuilles et les fanes. Pour ne rien perdre – en réalité ce n’est pas réellement perdu car quand je ne les consomme pas, les fanes sont données aux animaux ou vont au compost – et profiter des bienfaits et vitamines de ces feuilles, j’ai décidé de tester une jolie tarte verte.

A consommer en entrée ou en plat avec des cotes de blettes revenues à la poêle, c’est excellent!

tarte fane et feuille

Ingrédients

Pour la pâte à tarte, j’ai suivi la recette d’Adeline, du blog une pipelette en cuisine. Je la trouve très facile à faire et j’aime bien le mélange farine et flocons d’avoine. Je varie les farines selon mes envies et je mets du sésame à la place des graines de pavot. Ici, j’ai utilisé un mélange de farine de sarrasin et de farine de seigle.

Pour la garniture

  • Environ 400 g de feuille de blette+ fane de radis
  • un oignon
  • 3 œufs
  • 200 ml de crème d’avoine
  • huile d’olive, sel, poivre

Préparation

  • Préparer la pâte à tarte selon la recette ici
  • Faire cuire la pâte une quinzaine de minute, à 180-200 °C
  • Laver les feuilles de blettes et les fanes de radis
  • Dans une poêle, faire revenir avec un peu d’huile d’olive, l’oignon ,les feuilles et fanes préalablement émincés. Ajoutez un peu d’eau éventuellement.
  • Lorsque les feuilles/fanes ont fondues, retirer du feu. Laisser refroidir.
  • Mettre les légumes dans le fond de tarte.
  • Mélanger les 3 œufs avec la crème. Salez et poivrez.
  • Verser le mélange sur les légumes.
  • Enfourner à 200 °c pendant 20 à 30 min, jusqu’à ce que le mélange œuf/crème soit cuit et doré.

Bon appétit!

détail tarte aux fanes et feuilles

 

Couture, DIY, Zéro déchet

Astuce pour la cuisine : DIY Poche à douille

A la maison, nous aimons beaucoup cuisiner, tester, bricoler… et justement il y a peu de temps Mister Physalis avait dans l’idée de faire des biscuits. La recette qu’il avait sélectionné demandait d’utiliser des poches à douilles pour mettre en forme la pâte sur la plaque de cuisson, pour faire de jolis petits gâteaux.

C’est à ce moment là que nous nous sommes rendu compte que nous n’avions plus de poches à douilles! Effectivement, les dernières que nous avions utilisé étaient en plastique et jetables. Une fois le paquet terminé nous n’en avions pas acheté d’autres.

Il a fallu trouver une solution rapidement, parce que la pâte à biscuits était quasiment prête! Là je me suis rappelée des poches à douilles utilisées par mon beau père pour cuisiner, elles étaient lavables et en coton. Nous avions testé une fois il y a longtemps, mais nous n’avions pas trop aimé le tissus qui vieillit à force d’utilisation et de lavage… A cette époque on trouvait ça pas très propre et pas très appétissant… Mais là c’était assez urgent, alors j’ai proposé à Mister Physalis de faire quelque chose vite fait en tissus. Mister Physalis avait dans les mains les Beewrap et avait une idée : « tu ne pourrais pas coudre le Beewrap comme ça? ». L’idée, c’était de former un cône avec une des pièces de Beewrap que j’avais réalisé il y a quelques temps.

emballage ciré

Je n’étais pas sûre que ça passe à la machine à coudre, alors j’ai cousu à la main la pièce de tissus enduite de cire, pour la fermer, avec du fil de lin ciré. La couture terminée, il suffisait de couper le bout du cône obtenu, afin de pouvoir y passer la douille en métal.

avec la douille

Une fois terminé l’assemblage de la poche cirée et de la douille, le verdict est tombé : pas de fuites, rien! Ça marche sans problème! Par contre, la prochaine fois, il faudra s’assurer que la pâte à biscuit soit réussie…


DIY Poche à douilles cirée

Matériel

  • une pièce en tissus (coton) de grande taille (environ 30 cm x 30 cm ou 30 cm x 35 cm) ou un beewrap  (taille M ou L)
  • de la cire végétale ou d’abeille (non nécessaire si vous partez d’un beewrap)
  • du fil
  • une aiguille
  • une paire de ciseaux

Réalisation

  • Pour cirer votre pièce de tissus, rendez vous sur mon tutoriel pour réaliser un Beewrap.
  • Prenez votre tissus ciré et pliez le en deux selon une diagonale
  • Faire une couture à la main à environ 0.5 cm du bord, pour assembler les deux grands côtés ensembles.

couture poche

 

couture

  • Une fois la couture terminée, placez le surplus de couture sur un même côté.
  • Positionnez votre douille à côté, et coupez la pointe de la pièce de tissus, de façon à ce que la douille soit bien calée dans le trou.

couper la pointe

  • C’est terminé, vous pouvez l’utiliser pour préparer plein de gourmandises!

poche a douille

Attention, ne pas utiliser de préparation culinaire chaude dans la poche en tissus ciré. Laver après usage à l’eau froide et faire sécher.


J’espère que cette astuce vous aura été utile pour remplacer vos poches à douilles en plastique jetables!

 

Vie à la campagne

Promenade d’une sieste un jour de printemps – Se déconnecter du quotidien et se reconnecter à la nature

Mercredi 11 avril, 14h. Bébé ne veut pas dormir. Le soleil illumine le ciel. C’est le moment de partir faire une petite balade en poussette et proposer un temps calme – voire une sieste pleine air – à Bébé. Je prépare Bébé, attrape mon appareil photo – au cas où – et nous sortons de la maison.

Hippolyte, le chat, nous observe de son parterre fleuri, pendant que je ferme la porte.

hippolyte un jour de printemps

Il fait bon, c’est une belle journée de printemps. Rien de mieux pour emmener Bébé aux pays des rêves et me permettre en même temps de me déconnecter pour renouer avec la nature environnante.

Au début de notre promenade, nous entendons un rouge queue noir : il est perché sur le toit du bâtiment. Il a choisi de déposer ses valises à la maison il y a quelque jours.

Le troglodyte mignon aussi nous signale sa présence lorsque je referme la barrière et quitte bientôt notre habitation.

Nous nous engageons sur la route, nous longeons des champs, c’est calme et silencieux tout à coup. Seul le bruit des roues frottant sur le macadam se laisse entendre. Un bourdon des pierres nous croise. Bébé vient de s’endormir.

Doucement je m’arrête, je regarde les fleurs qui commencent à fleurir. Renoncule ficaire, primevère officinale, stellaire holostée, cardamine des près, pâquerette, lierre terrestre,  véronique des chênes sont en fleurs par ci par là sur les bas côtés. 

renoncule ficaire

Les haies voient leur bourgeons éclore et sont par endroit piquetées de blanc grâce aux fleurs du prunellier, la vie reprend petit à petit. Je suis spectatrice de l’activité naissante et butinante des insectes : les bourdons des pierres s’affairent, les papillons paon du jour et petite tortue volettent autour de nous, ou se chauffent au soleil, posés sur la route.

Au fur et à mesure que j’avance, je m’approche d’un bosquet dans lequel je peux entendre rouge gorge familier, poulliot véloce, merle noire, geai des chênes, mésange bleue ou encore fauvette à tête noire. Le long de ce bosquet chantant, des plantes inféodées au milieu boisé sont en fleurs, notamment la belle anémone sylvie. J’aperçois aussi des fleurs de fraisiers de bois en grand nombre. Cela présage plein de jolis fruits rouges!

primevère officinale

Bébé et moi même continuons notre avancée, nous dépassons le bosquet, et j’aperçois dans le ciel deux hirondelles rustiques, elles aussi, arrivées depuis peu de temps dans le village.

Nous arrivons au croisement de deux routes, c’est à cet endroit que je décide de rebrousser chemin pour retourner vers notre maison. 

Au retour, nous nous trouvons de nouveau près du petit bois. Je m’arrête, je crois avoir entendu un début de chant aigu qui me semble familier. J’attends. Une voiture nous double. Bébé dort toujours. J’écoute et j’observe les arbres. Les feuilles ne sont pas encore suffisamment développées pour m’empêcher de voir les branches, néanmoins je regrette de ne pas avoir pris ma paire de jumelles. Je scrute et je le vois : le grimpereau de jardin. Il est en train de monter sur un frêne élevé, tout en tournant autour du tronc. Je le reconnais tout de suite et son observation confirme le début de chant émis quelques minutes plus tôt.

prunellier

Dommage, la batterie de mon appareil photo me lâche, je suis partie sans vérifier que j’étais bien équipée! J’immortalise cette observation dans ma tête. Un jour, Bébé pourra aussi voir cette scène insolite.

Je reprend ma marche, un tracteur nous a doublé, Bébé a bougé mais il ne semble pas se réveiller. Je continue doucement. Je croise un papillon citron : il n’était pas là tout à l’heure. 

Je m’éloigne du bosquet animé, je n’entend plus que le chien d’une maison voisine, qui aboie à notre passage ou une tondeuse au loin, passée par un voisin.

Je remarque, sur le bord de la route, des traces de chevreuils dans des ornières  boueuses de tracteurs. Ce deuxième passage me permet de voir ce que je n’avais pas repéré l’aller.

Une buse variable tourne au dessus de nos têtes. Dans quelques mois nous en verrons plusieurs, et les cris de jeunes buses animeront le ciel.

Nous arrivons presque à notre barrière, un cri d’alarme de merle noir et des pépiements de moineau domestique nous accueillent. Je décide de ne pas rentrer tout de suite, je laisse le temps à Bébé de se réveiller. C’est agréable de profiter de la chaleur! Je continue ma route, notre petite minette me passe devant en courant pour aller chez le voisin. Elle aussi profite et se balade. 

J’observe un groupe de primevère officinale, parmi elles, un individu est orange!

Bébé se réveille et je choisis de faire demi tour pour retourner chez nous. La minette nous devance mais elle décide de ne pas rentrer! J’ouvre le portail et les oies Normandes signalent notre venue. Bébé est bien éveillé et est prêt à explorer!