Cuisine

Tarte aux fanes de radis et feuilles de blettes – recette végétarienne sans lactose

La semaine dernière, notre producteur de légumes ouvrait sa boutique, c’était l’occasion pour nous d’aller chercher des radis et salades, en attendant que les nôtres soient consommables. J’en ai profité pour acheter des blettes, légume que je consomme très rarement. 

Après avoir cuisiné et consommé radis et cotes de blettes, il me restait les feuilles et les fanes. Pour ne rien perdre – en réalité ce n’est pas réellement perdu car quand je ne les consomme pas, les fanes sont données aux animaux ou vont au compost – et profiter des bienfaits et vitamines de ces feuilles, j’ai décidé de tester une jolie tarte verte.

A consommer en entrée ou en plat avec des cotes de blettes revenues à la poêle, c’est excellent!

tarte fane et feuille

Ingrédients

Pour la pâte à tarte, j’ai suivi la recette d’Adeline, du blog une pipelette en cuisine. Je la trouve très facile à faire et j’aime bien le mélange farine et flocons d’avoine. Je varie les farines selon mes envies et je mets du sésame à la place des graines de pavot. Ici, j’ai utilisé un mélange de farine de sarrasin et de farine de seigle.

Pour la garniture

  • Environ 400 g de feuille de blette+ fane de radis
  • un oignon
  • 3 œufs
  • 200 ml de crème d’avoine
  • huile d’olive, sel, poivre

Préparation

  • Préparer la pâte à tarte selon la recette ici
  • Faire cuire la pâte une quinzaine de minute, à 180-200 °C
  • Laver les feuilles de blettes et les fanes de radis
  • Dans une poêle, faire revenir avec un peu d’huile d’olive, l’oignon ,les feuilles et fanes préalablement émincés. Ajoutez un peu d’eau éventuellement.
  • Lorsque les feuilles/fanes ont fondues, retirer du feu. Laisser refroidir.
  • Mettre les légumes dans le fond de tarte.
  • Mélanger les 3 œufs avec la crème. Salez et poivrez.
  • Verser le mélange sur les légumes.
  • Enfourner à 200 °c pendant 20 à 30 min, jusqu’à ce que le mélange œuf/crème soit cuit et doré.

Bon appétit!

détail tarte aux fanes et feuilles

 

Publicités
Cuisine

Confiture de cheveux d’Ange

Cela faisait plusieurs mois qu’elles attendaient dans une étagère de la maison. Depuis que je les avais récolté fin septembre début octobre, j’attendais le bon moment pour cuisiner les courges de Siam. C’est la première fois que j’en semais à la maison. Mes parents en avaient déjà produit il y a plus de vingt ans de cela, je savais que l’on pouvait faire de la confiture de cheveux d’Anges avec et que c’était très bon. Je me rappelle les gâteaux que maman faisait avec cette confiture, un vrai délice!

Lorsque j’ai pu récupérer des graines, je les ai semé, je les ai vu courir dans la haie et grossir, et maintenant me voici avec des courges de Siam à transformer en confiture. Pour préparer ces courges, il faut attendre quelques mois après la récolte. Ce weekend, avec ces températures plus froides, c’était le bon moment de cuisiner quelque chose qui réchauffe!

Etant donné le nombre de fruits récoltés, je n’ai pas pu tout faire en même temps, je n’avais pas assez de temps ni de place dans ma bassine à confiture pour tout faire d’un coup.

Je vous livre la recette :

Ingrédients 

  • 1 courge de Siam
  • Du sucre blanc ou roux (c’est mieux)
  • Du miel
  • 1 ou 2 oranges
  • 1 bâton de cannelle (facultatif)
  • 1 gousse de vanille (facultatif)

ingrédient confiture cheveux ange

Préparation

  • Faire rebondir la courge de Siam, sur le sol, plusieurs fois, afin de permettre à la chair de se décoller de l’écorce.
  • L’écorce de la courge étant très dure, il ne faut pas utiliser de couteau pour l’ouvrir. Pour cela, donner un choc plus violent en faisant tomber la courge à terre. De cette manière, l’écorce de la courge va se fendre et vous aurez accès à la chair.
  • Racler la chair et la laver soigneusement, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de mousse.

récupération des graines de siam

  • Si vous en avez la possibilité, gardez des graines afin de les semer à la prochaine saison (Attention, c’est une courge qui coure beaucoup et prend beaucoup de places. Si vous plantez différentes espèces de courges les unes à côté des autres, et que vous récupérez les graines des fruits obtenus pour les semer l’année suivante, cela peut vous donner des fruits hybrides).
  • Faire cuire la chair obtenue dans de l’eau salée, jusqu’à ce qu’elle soit tendre.

cuisson à l'eau salée

  • Égoutter et écraser à la fourchette afin d’obtenir des filaments. Ce sont les « cheveux d’anges ».

chair obtenue

  • Peser la chair afin de pouvoir calculer la quantité de sucre et de miel à mettre. Dans mon cas, pour 2 kg de chair, je mets 1 kg de miel et 500 g de sucre. J’ajoute ensuite le jus et la pulpe de 2 oranges.

miel sucre orange et courge

  • J’ai ensuite laissé macérer le tout une nuit, n’ayant pas eu le temps de tout faire le même jour. Cette étape est facultative, vous pouvez enchaîner la cuisson directement.

avant cuisson

  • Laisser cuire le mélange jusqu’à ce que la couleur de la chair devienne ambrée. Bien remuer lors de la cuisson. Il y a peu de liquide donc à la fin de la cuisson, il faut faire attention que les fils ne collent pas sur la bassine à confiture.

cuisson terminée

  • Une fois que la cuisson est terminée, mettre en pot, en tassant bien.

mise en pot

  • Selon différentes sources, il faut attendre environ 8 jours avant de consommer. Cela permet à la préparation de libérer toute sa saveur.

Je vais donc attendre encore un peu avant de les utiliser pour faire des gâteaux. Je peux déjà vous dire que je l’ai goûté avant de la mettre en pots et c’était exquis!

J’ai lu qu’il était possible de la préparer aussi comme de la choucroute. Je testerai peut être un jour…

Bon appétit!