Zéro déchet

Bébé et les couches – on en est où?

Il y a un mois, je publiais ici un article vous parlant du zéro déchet avec Bébé, relatant principalement de l’utilisation de couches et de lingettes lavables. Vous l’aviez compris en le lisant, les couches et nous, c’est une aventure pas toujours très facile et parfois assez décourageante.

troisième modèle de couche

Qu’en est il depuis la parution de ce précédent article? Je vous livre ici la suite de notre expérience.

Il faut tout d’abord savoir qu’il y a trois cas de figures dans notre organisation « couches » : les jours où Bébé est à la maison, les jours où Bébé est en garde et enfin, les nuits.

Bébé est à la maison

Nous avons fini par nous décider par utiliser des couches Hamac, modèle Tmac et Hamac, que nous avons acheté d’occasion majoritairement. Après de nombreuses fuites avec l’utilisation des inserts en microfibre, nous avons décidé de n’utiliser que des langes à la place des inserts, dans les nacelles des couches. J’avais beau décrasser les inserts, Bébé ne restait pas longtemps sec avec les couches lavables. Si je ne le changeais pas au bout d’une heure, je pouvais être sûre de le trouver tout mouillé.

couche hamac

Lors de la remise en main propre des couches lavables que j’avais acheté sur internet, j’ai appris que la maman qui les utilisait ne se servait plus des inserts mais les remplaçaient par des langes, de jour comme de nuit. Puis, plus tard, en cherchant des solutions aux fuites, j’ai découvert l’article de Maaademoiselle A., qui expliquait son aventure avec les couches Hamac. Convaincue par ses articles, j’ai pris la décision de me procurer des langes pour les utiliser dans mes couches.

couche et lange lavable

Depuis que je n’utilise que des langes pliés à la place des inserts prévus avec la couche, je n’ai eu que très rarement des fuites dans la journée. Effectivement, Bébé ne peut pas toujours resté 3-4h avec la même couche, mais, à part si j’attends longtemps et si il a fait caca (dans ce cas il y a des fuites possibles), je peux passer des journées sans fuites avec les couches lavables.

lange plié pour couche lavable

Le système est assez facile d’utilisation et sèche rapidement, contrairement au premier modèle de couches que j’avais utilisé où tout était séparé : la culotte de protection imperméable, la culotte en bambou et les inserts formaient vraiment une grosse couche peu esthétique et en plus nous avions des fuites. Et les langes n’ont pas besoin d’être aussi souvent décrassés que les inserts.

Nous avons arrêté, pour le moment, d’utiliser les feuilles de protection à mettre dans la couche, pour retirer facilement les selles. Nous avions l’impression que les fesses de Bébé étaient rouges à cause de ça. Maintenant, elles le sont moins, et par passade, nous ne savons donc pas si cela vient de l’humidité de la couche, ou de ses dents…

Bébé est en garde

Pour ce cas de figure, Bébé a des couches jetables. Il part de la maison avec une couche jetable sur lui et j’en met dans le sac à langer pour sa journée en garde.

La découverte d’un système qui marche avec les couches lavables, en journée, est toute récente. Nous n’avons pas encore réellement expliqué le mode d’emploi des couches lavables à nos parents, qui gardent Bébé chez eux. J’ai un peu l’impression que le mot « lavable » les rebute un peu, et les inquiète aussi pour leurs organisations et habitudes. Maintenant que nous sommes assez bien rodés dans notre organisation lors des journées à la maison, nous devons prendre le temps de montrer comment s’utilise nos couches à notre famille. Au début nous leur laisserons quelques couches jetables encore, au cas où, mais j’espère que la transition se fera bien et que nous pourrons être en 100 % lavable la journée.

La nuit

C’est là que tout se complique pour nous. Les premiers mois de Bébé étaient en couches jetables, jours et nuits. La nuit, les problèmes de fuite étaient peu présents tant que Bébé ne faisait pas ses nuits. Une fois que ses nuits se sont allongées, nous avons commencé à être embêtés par les nuits où Bébé se réveillait tout mouillé, ou les matins où Bébé était tout trempé. Le fait qu’en couche jetable il était tout le temps mouillé la nuit, ça ne m’a pas motivé pour tester les lavables à la place. Nous avons donc essayé différentes marques, bio ou non. Toujours le même problème, et pourtant, la taille de la couche est bien adaptée à Bébé. Encore maintenant, les semaines sans que Bébé se réveille la nuit ou le matin tout mouillé sont très rares! J’ai même dû acheter plus de turbulettes d’occasion que nécessaire parce que le lavage ne suivait plus. C’était frustrant. Et ça l’est toujours car je n’ai pas encore trouvé la solution.

Cependant, depuis l’article du mois dernier, j’ai investi dans un shorty de protection en laine (les sur culottes polyester que j’avais acheté étaient soit trop serrées soit trop grandes sur Bébé, il n’y a pas de taille intermédiaire…), afin de pouvoir pallier à ce problème. L’idée aussi,  c’est de pouvoir l’utiliser la nuit avec des couches lavables. Pour le moment, je ne l’ai utilisé que trois fois avec des couches jetables. La troisième fois s’est avérée désastreuse, Bébé était mouillé au réveil.

shorty laine disana

Après ce premier test, je me pose quelques questions : 

  • Après lecture de forum, je me demande si je n’aurais pas dû lanoliser la culotte en laine pour la rendre imperméable. Peut être ne l’était elle pas suffisamment quand je l’ai acheté?
  • La technique de lanolisation ne semble pas très difficile cependant, d’après ce que j’ai pu lire à différents endroits, il faut le faire assez régulièrement et la culotte doit être mise à tremper dans un bain de lanoline pendant 12 h. Mai je me demande  quand même si cela ne va pas être contraignant
  • Je ne sais pas s’il va m’en falloir plusieurs ou non. Si la culotte en laine est utile, et si nous gardons les jetables les jours de garde et la nuit, je n’en achèterai pas d’autres. Nous resterons une nuit ou deux sans la culotte, le temps qu’elle soit de nouveau opérationnelle. Si nous arrivons à passer 100 % lavable, je devrais surement investir dans une ou deux sur culottes en plus.
  • L’été, la sur culotte en laine ne sera-t-elle pas gênante pour Bébé? Nous ne sommes pas une région où la chaleur est insurmontable chaque jour de l’été, mais il est quand même arrivé d’avoir quelques jours de canicules…

Comme vous pouvez le constater, nous tâtonnons! Certains points ont évolués et nous nous en sommes sortis! Néanmoins je pense souvent à rester en mixte lavable/jetable. Notamment pour plus de facilité vis à vis de nos parents. Et aussi parce que je me dis que je vais me fatiguer à trouver une solution, que je ne suis pas sûre de trouver, ou alors que je risque de la trouver quand Bébé sera propre et n’aura plus besoin de couches! Mais dès que Bébé est mouillé ou dès que je découvre des petites particules de gel absorbant sur ses fesses, je me dis que je ne peux pas le laisser en jetable…

Affaire encore à suivre!!

 

Publicités

3 réflexions au sujet de “Bébé et les couches – on en est où?”

Tu peux laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.